- 28 -

Ô essence de désir ! Bien des fois, à l’aurore, depuis les royaumes de l’infini, je suis venu vers ta demeure et t’ai trouvé sur la couche de repos, occupé avec d’autres que moi. Aussi, tel l’éclair de l’esprit, je suis retourné au royaume de gloire céleste et, dans mes retraites d’en haut, je n’en ai soufflé mot aux armées de sainteté.

Bahá’u’lláh

App icon
Bahá’í Prayers
Get the app
font
size
a
theme
Day
Night
font
Sans
Serif
contact us
translations
Currently reading prayer in Français.
This prayer is also available in:
App icon
Bahá’í Prayers
Get the app